TLMFMC - Formation Médicale Continue - Développement Professionnel Continu
Toutes vos actions FMC-DPC Chers confrères,


Les formations sont accessibles ICI
tlmFmc
  • Dys

  • Spécialité :
  • Pédiatrie
  • Éditeur :
  • Stéphane Dufau, CNRS & Université d'Aix-Marseille
  • Public :
  • Grand public
  • Prix :
  • Gratuit
  • Dys

    Une équipe de chercheurs du CNRS et des Universités d’Aix-Marseille (Laboratoire de Psychologie Cognitive) et de Padoue (Italie) a mis au point une application qui permet aux dyslexiques de lire plus efficacement en choisissant l’espacement des lettres...

    L’augmentation de l’espacement entre les lettres d’un mot et entre les mots d’un texte aide les enfants dyslexiques à lire plus efficacement.

    Le but de cette application est d'aider la communauté scientifique à mieux comprendre la dyslexie et proposer, à terme, des outils d’aide pour les personnes dyslexiques. La dyslexie est un trouble persistant de l'apprentissage de la lecture lié à une difficulté particulière à identifier les lettres, les syllabes ou les mots. La dyslexie affecte la capacité à lire rapidement et sans effort, à écrire correctement et à comprendre des textes de façon efficace.

    Récemment, des chercheurs ont testé les effets de l’espacement de lettres sur la lecture dans une population d’enfants dyslexiques. Ils ont trouvé que l’augmentation de l’espacement a aidé ces enfants à lire plus rapidement tout en faisant moins de fautes. Les enfants dyslexiques bénéficient de cette manipulation de l’espacement parce qu’ils sont plus affectés que les enfants normo-lecteurs par « l’encombrement perceptif », un phénomène dans lequel l’identification d’une lettre est perturbée par une présence trop rapprochée des lettres voisines. Ce phénomène délétère peut être réduit par une simple augmentation de l’espacement entre les lettres, ce qui ouvre une piste intéressante pour la remédiation de la dyslexie en rendant la lecture plus accessible.
     

    Dys (pour dyslexie, ou dyslexia) permet à la fois de manipuler l'espacement des lettres pour trouver son propre espacement optimal, et de tester les bénéfices potentiels de cette manipulation en lisant des phrases simples. A chaque apparition de phrase, l’utilisateur – dyslexique ou non- répond à la question : la phrase que j’ai lu est-elle vraie (cohérente) ou fausse (non cohérente) ?

     

    Le but de Dys est de récolter le maximum de réponses possible venant d’utilisateurs du monde entier. Ces données aideront les chercheurs et les éditeurs de livres en établissant une base de connaissance sur l’espacement de lettres optimal en fonction de l’âge et du niveau de lecture du lecteur.


  • apple


 
  • Scoop.it