TLMFMC - Formation Médicale Continue - Développement Professionnel Continu
  • tout-sur-osteoporose.fr expert

  • Discipline :
  • Rhumato, Orthopédie, Rééduc
  • Date :
  • 08/12/2015
Cette interface « expert », récemment mise en ligne par le laboratoire AMGEN, fournit des outils utilisables en cours de consultation qui visent à aider le médecin traitant dans la prise en charge de ses patientes ostéoporotiques.

Premier constat, une femme de plus de 60 ans sur deux est concernée par l’ostéoporose. Or la fragilité osseuse induite par cette maladie chronique expose à une pathologie fracturaire dont la prévalence est considérable : en 2010, chez les Françaises de plus de 50 ans, les nouvelles fractures par fragilité osseuse se sont élevées à 256 000 dont environ 55 000 fractures de hanche et 36 000 fractures vertébrales. A moins d’être prises en charge efficacement, près de la moitié des femmes arrivant à la ménopause auront au moins une fracture. Un phénomème qui se solde par des handicaps  importants et une surmortalité équivalente à celle des accidents vasculaires cérébraux. Deuxième constat : les patientes ostéoporotiques ne prennent pas toujours une part active à leur prise en charge ; de son côté le médecin ne sait pas toujours quand initier un traitement efficace. En effet, si, comme le relève la CNAM, la prescription de la supplémentation vitaminocalcique est en augmentation, ce type de traitement n’est plus suffisant lorsqu’il y a une ostéoporose sévère avérée.

C’est dans ce contexte que le laboratoire AMGEN a mis en ligne il y a deux ans le site www.tout-sur-osteoporose.fr en direction des patients et des aidants et tout récemment une plate-forme Expert à l’intention des praticiens.

> L’interface Patients. Cette  plateforme propose des  conseils  pour renforcer son  capital osseux ainsi que de nombreux services pour aider les patients et leurs proches à vivre au mieux la maladie tout en aidant à prévenir les risques de fractures. Une rubrique indique les facteurs d’hérédité, détaille le lien ostéoporose/ménopause, précise les moments de la vie au cours desquels il est nécessaire de se montrer prudent  et explique comment prévenir, soigner et vivre avec la maladie. Une web-TV présente des témoignages de médecins et de patients ainsi que des exercices musculaires à réaliser et explique comment éviter les mauvaises chutes. Enfin, un « Simulateur » permet d’évaluer les risques au domicile et énonce des suggestions pour l’aménager au mieux.

> L’interface Expert.  Cette plateforme d’accès gratuit met à la disposition du  médecin traitant des outils simples et rapides à  utiliser, lui permettant notamment de repérer, en cours de consultation, si sa patiente ostéoporotique nécessite ou non un traitement anti-ostéoporotique ou d’évaluer si elle le suit correctement. Ces outils accessibles dans le module « Mes outils d’aide à la prise en charge » sont déclinés en quatre questions :

• « Un traitement anti-ostéoporotique est-il nécessaire pour ma patiente ? ». Si les repères d’instauration du traitement pour des pathologies comme l’HTA sont clairs pour tous, ils le sont souvent bien moins concernant l’ostéoporose. A partir de deux à trois questions simples établies sur la base d’un arbre décisionnel de la Haute Autorité de santé (HAS), cet outil permet au praticien de déterminer si sa patiente nécessite ou non un traitement anti-ostéoporotique ;

•  « Le  traitement anti-ostéporotique de ma  patiente est-il approprié ? ». L’objectif du traitement anti-ostéoporotique étant de réduire le risque de fracture, le traitement ainsi que sa durée sont à adapter en fonction de l’âge de la patiente, de l’évolution de l’ostéoporose sous traitement, de la réponse thérapeutique, de la tolérance du traitement et de l’observance de la patiente. Cet outil permet au praticien d’évaluer, au moyen de quelques questions, ces critères pour l’aider dans sa décision thérapeutique ;

• « Ma patiente est-elle observante à son traitement anti-ostéoporotique ? ». Les bénéfices des traitements anti-ostéoporotiques peuvent être compromis par une faible adhérence. Or, en  moyenne  un  an  après  le  début  du  traitement,  seulement  une  femme  sur  deux  reste observante. Cet outil permet d’évaluer en quelques questions le niveau d’observance de la patiente ;

• « Ma patiente présente-t-elle un risque de chute ? ». Les chutes constituent un facteur majeur de survenue de fracture chez les patientes ostéoporotiques. Plus de 80% des fractures non vertébrales résultent d’une chute. La prévention des fractures passe donc par l’évaluation du risque de chute chez la patiente afin de mettre en place les mesures nécessaires pour le réduire. Cet outil vise à aider le médecin à procéder à cette évaluation.

L’interface Expert com­porte deux autres espaces : « Actualités scientifiques » qui donne accès à de  récents  articles de la littérature  internationale sur l’ostéoporose ; « Evénements » qui fournit la liste des prochaines manifestations nationales et internationales liées à l’ostéoroporose, ainsi que les différents programmes de formation médicale élaborés par le laboratoire Amgen. Signalons  enfin que le site tout-sur-osteoporose.fr est  recommandé  par l’Association française de lutte anti-rhumatismale (AFLAR) et le Groupe de recherche et d’information sur l’ostéoporose (GRIO).

Voir le site

  • Scoop.it