TLMFMC - Formation Médicale Continue - Développement Professionnel Continu
  • www.ecsp.fr : Des outils d'évaluation clinique en psychiatrie

  • Discipline :
  • Psychiatrie, Psychologie
  • Date :
  • 27/11/2013
Ce site créé tout récemment et édité par le laboratoire Pierre Fabre met à la disposition du praticien, et notamment du psychiatre, une base de données recensant des outils directement utilisables.
  • www.ecsp.fr : Des outils d'évaluation clinique en psychiatrie

Cette base de données, d'accès direct, propose 101 échelles d’évaluation en psychiatrie classées en 10 domaines, chacun coordonné par un spécialiste expert dans le champ concerné :

-  Psychopathologie générale  

- Dépression

- Anxiété et stress  

- Psychoses

- Gériatrie

- Pédiatrie

- Effets secondaires

- Réhabilitation psychosociale   

- Qualité de vie

- Divers.

Conçue dans une logique de formation et d’information des médecins, cette plate-forme fournit des échelles d’évaluation psychométrique, fiables et validées, pour dépister un trouble, suivre une évolution, voire porter un diagnostic sur l’état psychologique des patients. Chaque outil est accompagné d’une synthèse permettant d’en donner une compréhension claire.

Initialement présentée sous forme d’un ouvrage en 2 tomes (1993) puis sous CD-Rom (1998), cette base de données s’est enrichie en matière d’outils référencés passant d’une soixantaine il y a vingt ans à plus de 100 aujourd’hui. « Le développement de la psychopathologie quantitative est un des phénomènes remarquables dans l'histoire récente de la psychiatrie. (…) Dans une série de domaines, elle est irremplaçable, à la condition que ceux qui l'utilisent soient avertis de ses possibilités et de ses limites, et se plient à des règles méthodologiques précises aujourd'hui bien codifiées » explique le Pr Julien-Daniel Guelfi (CMME du Centre Hospitalier Sainte-Anne, Paris), coordonnateur général de ce programme. En termes de contenu, la « psychologie quantitative, qui explore souvent des contenus psychopathologiques, comprend les tests mentaux (Cattell, 1890), dont les questionnaires font partie, les échelles d'évaluation (1915) et, de développement plus récent, les listes de critères diagnostiques » poursuit le Pr Pierre Pichot (Centre de Psychologie Appliquée, Paris), l’un des auteurs de la version générale.

Chaque instrument d’évaluation est exposé selon une même structure : après une brève introduction, l’historique et la présentation de l’outil, son mode de construction, sont déclinés les principales études de validation réalisées, le mode de passation, la cotation, les applications, l’intérêt et les limites, un résumé et enfin, une bibliographie.

Le domaine de la Psychopathologie générale présente douze outils parmi lesquels le questionnaire de santé GHQ, l’échelle d'évaluation globale du fonctionnement EGF, l’échelle d'évaluation psychopathologique générale, le CPRS Symptom check-list... Le domaine de la Dépression présente quant à lui dix-sept outils : y sont évoqués l’échelle de dépression de Carroll, celles de Hamilton, de Montegomery et Asbergn, de Askin, de Bech Rafaelsen, le questionnaire QD 2A… Le domaine de l’anxiété et du stress expose dix-neuf outils parmi lesquels l’auto-questionnaire d’évaluation du type A (Bortner), le Clinician Administered PTSD Scale, le Diagramme FARD, l’échelle d'affirmation de soi de Rathus… Le domaine des Psychoses présente sept outils dont l’Insight Scale, l’échelle de Manie de Bech et Rafaelsen, l’échelle d’appréciation des symptômes négatifs, l’échelle d’évaluation de l’absence de conscience des troubles mentaux…. Le domaine de la Gériatrie présente onze outils, entre autres l’échelle d'auto-évaluation des difficultés de la vie quotidienne, l’évaluation de l’autonomie : les activités instrumentales de la vie quotidienne, l’inventaire de fardeau ou échelle de ZARIT… Le secteur de la Pédiatrie propose quatre outils : l’échelle d'évaluation de la dépression chez l'enfant, l’échelle d’évaluation globale de l’enfant, l’inventaire d’obsessions de Leyton version pour enfants et enfin l’inventaire de dépression chez l’enfant. Le domaine des Effets secondaires propose cinq outils ; celui de la Réhabilitation psychosociale deux outils. Enfin, le domaine de la qualité de vie présente sept outils dont l’échelle de qualité de vie QLS de D.W. Heinrichs et al, le Questionnaire Concis sur les Douleurs, l’échelle de qualité de vie de retentissement fonctionnel et socio-affectif.

Au total, le site http://www.ecsp.fr/ propose et présente aux praticiens des outils psychométriques dont la qualité de mesure a été vérifiée préalablement à leur usage dans le corps médical. Rédigés par trente-deux auteurs distincts, ces outils ont l’avantage de présenter le contenu concret du questionnaire ou de l’échelle, et d’être ainsi directement utilisables.

  • Scoop.it