TLMFMC - Formation Médicale Continue - Développement Professionnel Continu
> Retour à la présentation du Dossier 87
  • Se former pour savoir anticiper, voire provoquer les demandes

  •   Le nombre de personnes qui voyagent (agrément ou professionnel) ainsi que le nombre d’expatriés, ne fait que croître.  Les destinations des voyageurs évoluent de même que le profil de ceux-ci.  Les risques auxquels ils s’exposent existent bel et bien, risques de maladies transmises par des vecteurs, risques liés à l’hygiène, aux conditions climatiques et environnementales, risques d’accident, de chocs émotionnels et culturels. Le médecin généraliste, médecin de premiers recours, est le mieux placé pour conseiller, orienter au besoin son patient afin que celui-ci puisse profiter dans les meilleurs conditions de sécurité de son voyage ou de son séjour afin d’en revenir en bonne santé.

    Les conseils à prodiguer (prévention) ne s’improvisent pas et nécessitent une parfaite connaissance de l’état sanitaire du/des pays de destination, ainsi que des recommandations les plus récentes dans ce domaine. La multitude des conseils à donner et la nécessité de s’assurer que ceux-ci ont bien été compris obligent à une sélection des plus pertinentes à délivrer au cours d’une ou plusieurs consultations dédiées.  Ceux qui désireront s’y investir devront se donner le moyen de le faire, se former et savoir où trouver les informations « up to date ».

    La connaissance intime de son patient, habitus, représentations, permet au médecin généraliste de ne pas se limiter aux seuls conseils médicaux, mais parfois de s’imprégner de considérations éthiques et anthropologiques. Bien entendu, l’expérience personnelle influencera souvent la pertinence et la compréhension des conseils de prévention en permettant de les illustrer d’exemples.  Dans ce domaine particulier, qui relève de l’éducation à la santé, le médecin devra anticiper les demandes, voire les provoquer. Pour les conseils médicaux, le Dr Didier Seyler, responsable du centre de vaccination de la ville de Marseille, nous présente les vaccinations indispensables et conseillées en fonction du terrain et des destinations.

    Le Dr de Gentile, responsable de l’unité de Médecine des voyages du CHU d’Angers, nous initie à l’indispensable et complexe protection anti-vectorielle,  dit pourquoi elle est nécessaire et comment faire passer le message.  Afin de renforcer la pertinence de ces conseils, le Pr Olivier Bouchaud, chef du service des Maladies infectieuses et tropicales du CHU Avicenne et président de la Société de médecine des voyages, aborde la pédagogie indispensable à la bonne tenue de cette consultation de prévention et soulève la carence d’enseignement dans  ce domaine, aussi bien en formation initiale qu’en formation continue. A travers un florilège de rencontres autour du voyage, le Dr Daniel Widmer, médecin de famille suisse, nous enchantera de son style en abordant les aspects éthique et anthropologique que peuvent revêtir ces consultations.

    La médecine des voyages est vaste et diversifiée. Nous souhaitons que ce dossier vous donne envie de vous y investir, de vous former en ce domaine, et de… voyager.

    Dr Patrick Ouvrard, Chargé de la communication à la SFTG, Responsable du GroupeAnthropologie médicale – Département Sciences humaines et sociales de la SFTG                  

> Retour à la présentation du Dossier 87
  • Ce dossier est composé de 5 Articles